Bologna Saputo

L’acquisition de Bologna par Joey Saputo

L’homme d’affaires Joey Saputo, et non l’Impact de Montréal, a acheté Bologna F.C. Mais le propriétaire de l’Impact de Montréal Joey Saputo a discuté de la transaction avec la MLS qui voit d’un bon œil, dit-il, tout ce qui peut contribuer au développement du soccer au Canada et aux États-Unis.

Sous-entendu : l’acquisition de Bologna par Joey Saputo – qui n’a pas voulu quantifier sa part dans la transaction – peut être une bonne chose pour la MLS.

Et ça ne touchera « en rien » sa propriété de l’Impact de Montréal, a assuré Saputo en conférence téléphonique de Bologne, jeudi.

« Une des choses que nous voulons faire et que nous allons faire, c’est d’envoyer certains joueurs d’un certain âge de l’équipe première en Europe pour qu’ils poursuivent leur formation [...] et développent non seulement leur jeu, mais aussi leur mentalité de soccer », a indiqué Saputo, qui a également fait mention du partenariat de l’Impact avec la Fiorentina et de sa relation naissante avec la Juventus.

« Une des choses que, malheureusement, nous n’avons pas en Amérique du Nord, c’est cette culture du soccer, a ajouté Saputo. Nous voulons ramener cette culture du soccer à Montréal. »

Et inversement, transmettre le savoir-faire nord-américain en matière d’affaires à l’Europe. Saputo a pu discuter avec des propriétaires de clubs italiens qui sont, selon lui, « très heureux » de voir ces nouveaux investisseurs acheter Bologna.

Mais Saputo n’a pas eu l’occasion de parler avec les propriétaires de clubs de MLS qui ont aussi des propriétés ailleurs dans le soccer – des gens comme Stan Kroenke, propriétaire des Colorado Rapids et actionnaire majoritaire d’Arsenal, en Angleterre, et Erick Thohir, copropriétaire de D.C. United et de l’Inter Milan, en Italie.

« Sur le plan des affaires, du marketing, des ventes, etc., on peut les aider et je peux utiliser mes gens de l’Impact pour les aider, a affirmé Saputo. Pour les joueurs, il peut y avoir de la synergie. Je ne sais pas comment les autres gèrent leurs équipes, mais je suis un petit peu surpris que certains propriétaires qui ont des équipes dans d’autres ligues ne le fassent pas. Le seul qui le fait jusqu’à maintenant, c’est Manchester City avec New York City. Les autres ne le font pas. »

Maintenant que la transaction a été officialisée, Saputo et le groupe de propriétaires mené par l’avocat new-yorkais Joe Tacopina entendent investir au besoin au cours de la prochaine période de transferts – « nous avons les fonds et la capacité de le faire », a martelé Tacopina en conférence de presse jeudi matin – pour que Bologna, relégué en fin de saison dernière, retourne en Serie A dès la saison prochaine.

Ensuite, il s’agira de rétablir le passé glorieux du club – Bologna a gagné le dernier de ses sept championnats en 1963-64 – et rénover le stade Renato Dall’Ara, qui a « beaucoup de potentiel » selon Saputo. En conférence de presse, Tacopina et lui ont tous deux demandé de la patience.

« Nous allons bâtir quelque chose qui nous survivra », a assuré Tacopina.

Topics: