« J’aime la pression. »

Bjørn Johnsen est ici pour rester

Plusieurs transactions ont été effectuées au courant de l’entre-saison, mais sans surprise, l’arrivée de l’attaquant norvégien Bjørn Johnsen est celle qui fait le plus parler.

Bjørn est un pur 9, un attaquant. À travers sa carrière professionnelle, son rôle a été le même avec chacune des nombreuses équipes où il a joué : mettre le ballon au fond du filet. À 6’5”, il a la stature parfaite pour être la cible pour les centres dans la surface, un profil qui a manqué au Club montréalais dans les dernières années. Le dernier joueur avec cette description était un attaquant du nom de Didier Drogba, qui est parti après la saison 2016.

Pas de pression, Bjørn.

« Didier Drogba est un de mes joueurs de foot préférés, a dit Bjørn Johnsen. Le fait que j’arrive après des joueurs comme Drogba et [Nacho] Piatti a facilité ma décision. Je sais qu’il y a de la pression quand tu joues dans cette équipe. Je vis et je joue au foot pour cette pression. C’est cette pression qui te pousse à atteindre le niveau de joueurs comme Drogba et Piatti. Quand tu sais ce que ces joueurs ont accompli, tu veux apprendre et essayer de les imiter. »

À 29 ans, Bjørn dégage l’attribut le plus important pour un attaquant : la confiance. Certain de ses capacités, avec l’appétit de se prouver, le Norvégien regorge d’expérience, lui qui a joué dans de nombreux clubs et de nombreuses ligues à travers le monde.

Sous les ordres de l’entraîneur-chef Thierry Henry, Bjørn voit une opportunité se dessiner : amener son jeu au prochain niveau et trouver une ville dans laquelle il pourrait habiter à long terme – lui et sa femme attendent un enfant. Ayant déjà confiance en ses capacités aériennes, Johnsen a hâte de peaufiner les autres facettes de son jeu pour devenir une menace diversifiée.

« Je ne peux pas dire non à ce type d’opportunité, a dit Johnsen. La meilleure personne avec laquelle je peux apprendre est quelqu’un qui était excellent techniquement. Travailler avec Thierry Henry et l’avoir comme entraîneur-chef peut m’aider à atteindre ce prochain niveau. Les joueurs de grande taille vivent leur apogée souvent plus tard dans leur carrière. Je sais que j’ai beaucoup à apprendre et je vais apprendre de quelqu’un qui en connait beaucoup plus que moi. »

Comme il l’a dit lui-même lors de la rencontre avec les médias, Bjørn sait qu’il repart à zéro, dans une nouvelle ligue, et qu’il va devoir gagner sa place. C’est une situation à laquelle il s’est habitué au cours de sa carrière et chaque fois, il s’est bien adapté.

« L’idée pour moi, c’est de venir à Montréal et de repousser mes limites. Je veux m’assurer de devenir un joueur indispensable et que le Club aura besoin de moi. C’est ce qui me motive et c’est ce que je veux atteindre. »

Topics: