Les équipes U15 et U17 de l’Académie du CF Montréal recevaient dimanche le New England Revolution au Centre Nutrilait pour leur match d’ouverture de la saison MLS NEXT 2022-2023. Un dimanche mitigé sous la pluie débuté par la défaite 0-3 des U17 avant la belle victoire de 4-1 chez les U15.

U17 : un résultat sévère

L’entraîneur-chef Maxime Leconte alignait une formation en 1-4-3-2-1 avec deux joueurs offensifs qui faisaient leur premier pas en MLS NEXT : Sébastien Udell Joseph et Marc-Alexandre Happi Emaga. Après une entame timide face à un adversaire plus en jambes dont c’était le deuxième match, les Montréalais ont peu à peu équilibré les débats pour ensuite imposer leur jeu. Le capitaine Alessandro Biello, opportuniste dans la surface sur corner, a vu sa reprise sauvée sur la ligne de but par un défenseur après une mauvaise sortie du gardien (15e).

Le tournant du match intervient au bout de 33 minutes avec un carton rouge direct. Même réduit d’un joueur, l’équipe U17 se défend bien et la mi-temps ne coupe pas cette dynamique. Sur un de leurs nombreux longs ballons, le New England Revolution parvient finalement à tromper la vigilance du gardien Ewan Derrien-Lairet, auteur de multiples arrêts (56e). Le CF Montréal concède deux buts supplémentaires en fin de match à cause de la fatigue.

« Évidemment, c’est décevant de perdre notre premier match à domicile. Le calendrier fait bien les choses car on peut reprendre ces trois points contre New England la semaine prochaine à l’extérieur, a réagi le capitaine Alessandro Biello. Nous commencions à être bons avec le ballon en première mi-temps, mais le carton rouge nous a fait très mal. En deuxième demie, on encaisse le premier but trop tôt et la frustration envers l’arbitrage et nous-mêmes a pris le dessus. Il faut qu’on se batte plus les uns pour les autres et être prêts à souffrir ensemble. »

L’entraîneur-chef Maxime Leconte tient à positiver malgré cette défaite inaugurale : « Malgré le carton rouge, je pense que nous avons été solides. Nous avons montré un très bon état d’esprit, de la solidarité. Entre l’expulsion et le premier but encaissé, on était bien dans l’utilisation du ballon et même au niveau physique où on n’était pas inférieurs à eux. En allant chercher l’égalisation, on change de système et on ouvre le jeu ce qui explique les deux buts en fin de match. On doit mieux contrôler nos émotions cependant, avoir plus de sang-froid autant dans les moments forts que dans les moments faibles. »

U15 : une première réussie

Les U15 ont aussi eu fort à faire face à leurs adversaires de la Nouvelle-Angleterre avec une pluie de plus en plus forte tout au long du match. Les garçons de l’entraîneur-chef Esteban Landazabal étaient alignés en 1-3-4-3 avec trois novices dans la compétition : Alexandre Drepin, Josh Nteziryayo et Eliott Germain-Aubrey.

Ce dernier, à l’image de son équipe, a réalisé une prestation solide ponctuée d’un but splendide en fin de match pour sceller la victoire. Un succès qui s’est dessiné surtout en première demie malgré l’ouverture précoce de la marque par l’équipe américaine sur une jolie frappe de loin terminant dans la lucarne de Jean-Christophe Belzile (16e).

Pas de quoi démoraliser les Montréalais qui ont repris leur domination. Très dynamique en attaque par ses dribbles, Laurent Santana provoque la faute d’un défenseur qui marque contre son camp (25e). Le capitaine Thomas Monnin reprend ensuite un tir d’Owen Graham-Roache sur le poteau pour donner l’avantage aux siens (37e). Celui-ci ira aussi de son propre but, juste avant la mi-temps, reprenant de volée un centre d’Eliott Germain-Aubrey, intenable sur son couloir gauche.

La deuxième demie voit les conditions climatiques se dégrader rendant le jeu moins technique et plus physique. Un domaine où les U15 ont aussi su répondre révélant de belles promesses pour un groupe dont la joie de vivre était communicative au retour aux vestiaires.

« Je suis très content de l’équipe, on a très bien performé et respecté les consignes de l'entraîneur. Il faut garder cette concentration pour ne pas tomber dans la facilité lors des prochains matchs, a déclaré le capitaine Thomas Monnin, buteur pour la première fois en MLS NEXT. C’est une grande fierté, cela récompense mon travail et j’espère que ça va continuer pour moi comme pour mes coéquipiers cette saison. »

« Je suis satisfait même s’il y a encore beaucoup de progrès à faire sur certains détails, analyse l’entraîneur-chef Esteban Landazabal. Tout n’est pas parfait mais j’ai dit aux joueurs que l’état d’esprit, la combativité et la persévérance étaient là. Quand on menait 3-1, on a joué comme si la marque était inverse, avec de la pression. C’est comme ça qu’on inscrit le quatrième but à la fin. J’ai hâte de voir la suite. »

Une suite qui conduira nos Académiciens, pour leurs premiers matchs à l’étranger, en Nouvelle-Angleterre ce samedi pour défier à nouveau le New England Revolution, cette fois sur son terrain. Ils se rendront ensuite le lendemain dans la région de New York pour affronter l’académie privée du FC Westchester.