roell_syau)202

Romell Quioto, Montréalais

L’international hondurien a trouvé un domicile à Montréal

On dit souvent que pour bien jouer, il faut bien se sentir et que la qualité de jeu sur le terrain reflète l’état d’esprit d’un joueur hors du terrain. Pour Romell Quioto, c’est une vérité qu’il vit tous les jours depuis son arrivée à Montréal.

Au-delà de tous ses succès, Romell a trouvé un domicile en 2020. C’est ce qui a mené à une signature d’un contrat de deux ans avec le club, avec une année option pour 2023.

« C’était vraiment important pour moi de m’entendre avec le club parce que je suis très heureux ici, sur les plans humain et sportif, a expliqué l’attaquant Romell Quioto, qui a rencontré les médias après la signature de son contrat. Je suis heureux de prolonger cette aventure. »

Après avoir rejoint l’Impact en provenance du Houston Dynamo quelques mois avant le début de la saison 2020, Romell Quioto était conscient du fait que le Canada représentait un changement de rythme par rapport au Texas. Le Hondurien parle couramment l’espagnol, une langue commune à Houston, mais son anglais reste à maîtriser et il connaît quelques mots de français.

Pourtant, lorsqu’il a rejoint ses coéquipiers pour son premier camp d’entraînement avec l’Impact à la mi-janvier, Quioto semblait déjà s’intégrer parfaitement au sein du groupe. Il a rapidement établi des relations avec ses coéquipiers et l’entraîneur-chef Thierry Henry l’a tout de suite pris sous son aile, conscient de son potentiel de joueur offensif important.

Ce succès s’est traduit sur le terrain assez vite, Romell marquant deux buts à ses trois premiers matchs, dont un dès ses débuts. Tout à coup, les supporters montréalais sont tombés en amour.


« La ville et le club sont très spéciaux, a ajouté Romell. Quand je suis arrivé ici, j’ai vécu des situations personnelles et professionnelles difficiles et le club m’a ouvert la porte. J’ai toujours senti que j’étais à ma place. Ma priorité est d’être heureux et j’ai trouvé ça avec l’Impact. »

Un an plus tard, Romell a joué un rôle intégral dans la qualification du club en séries éliminatoires de la Coupe MLS, finissant la saison au premier rang des buts marqués et des passes décisives, ajoutant une autre réalisation dans notre seul match en séries. Ses neuf buts en MLS marquent un record personnel pour Quioto, battant ses sept buts marqués dans sa première saison en MLS, en 2017.

« Personnellement et collectivement, je pense que notre année a été un succès. Je me sens bien avec ma contribution jusqu’à maintenant, mais je sens que j’ai encore plus à donner. Je suis ici pour travailler et j’ai déjà hâte à ma prochaine opportunité de le faire. »

Cette opportunité viendra plus rapidement que prévu. L’Impact s’apprête à affronter le CD Olimpia dans le match retour des quarts de finale de la Ligue des champions de la Concacaf, le mardi 15 décembre à 20h (RDS, TSN, 98,5fm, TSN 690).

« Je suis content que tout se soit géré rapidement. On a un match immense contre le CD Olimpia à l’horaire et je veux me concentrer sur ce match seulement. J’espère qu’on pourra se préparer de la bonne manière, avec le bon état d’esprit, pour affronter ce défi. Ça ne sera pas facile. Olimpia va bien par les temps qui courent. L’envie sera certainement au rendez-vous, a conclu Quioto. »

Topics: