MONTRÉAL – Le CF Montréal s’est incliné 1-0 contre les New York Red Bulls mercredi soir au Stade Saputo, mettant fin à un deuxième séquence cette saison de huit matchs consécutifs sans revers.

Un seul but en fin de première mi-temps marqué par le milieu de terrain Lewis Morgan (43’) a suffi aux visiteurs pour soutirer les trois points. Le but a d’ailleurs mis fin à une séquence de 276 minutes sans allouer de but pour le CF Montréal, soit depuis le 13 août dernier. Il s’agit aussi de la première défaite à domicile contre les Red Bulls depuis le 19 mai 2012, au Stade olympique.

Avec six matchs à disputer cette saison, l’équipe montréalaise demeure au deuxième rang de l’Association Est avec 49 points, deux points devant les Red Bulls.

Les Montréalais disputeront leur prochain match sur la route face à leurs grands rivaux du Toronto FC, ce dimanche à 19h30 au BMO Field (TVA Sports, TSN, BPM Sports, TSN 690).

SOMMAIRE COMPLET ICI

NOTES DE MATCH
-Le défenseur Kamal Miller a disputé son 50e match en carrière avec le CF Montréal.

WILFRIED NANCY

« Ce soir on avait les bonnes positions à certains moments, mais on manquait de technique. Offensivement on a mis quelque chose en place et on a eu des opportunités, mais on a n’a pas mis de but. On a cherché à déséquilibrer New York d’une autre façon ce soir. C’est pourquoi on a mis en place une équipe moins offensive, mais qui était capable de contrôler leurs contre-attaques. Après, c’est une question de précision sur les gestes techniques. Quand je regarde la physionomie du match, ça manquait de fluidité dans le dernier tiers. Ceux qui ont joué ont fait ce qu’il fallait, mais on a fait face à une bonne équipe défensive. »

VICTOR WANYAMA

« Nous savions que New York allait beaucoup défendre et essayer de frapper en contre-attaque. Toutes les équipes qui viennent ici tentent de le faire. C'est malheureux que nous ayons encaissé un but rapidement. Il nous manquait un peu de tranchant et de finition dans la surface. Mais cela arrive parfois et j'espère que nous pourrons y remédier rapidement. Le plan de jeu de New York a fonctionné pour eux ce soir. »

SAMUEL PIETTE

« New York est une équipe difficile à affronter. L’équipe joue avec beaucoup de pression du premier sifflet jusqu’à la fin. On a vu qu’ils se sont repliés un peu une fois qu’ils ont pris les devants. C’est parfois plus compliqué de jouer contre un bloc bas. Ils sont très tenaces. Mais c’est quand même une bonne préparation pour les séries. Aujourd’hui c’était un match chaudement disputé. »