Un choix évident

La nomination de Jason Di Tullio est venue naturellement pour l’entraîneur-chef Wilfried Nancy

Il n’y a aucun endroit où Jason Di Tullio préfèrerait être en ce moment.

Quand Wilfried Nancy a été nommé entraîneur-chef du Club il y a quelques semaines, nous avons vite appris que l’équipe technique allait elle aussi rester en poste, avec l’ajout de l’ancien défenseur Laurent Ciman. Quand on lui a demandé s’il allait faire des ajouts, Nancy a répondu que seul le temps nous le dira. Finalement, le Club a annoncé la nomination de l’entraîneur-chef de l’équipe U23, Jason Di Tullio, qui reprendra son ancien poste d’entraîneur adjoint de la première équipe, un rôle qu’il avait occupé en 2015 et 2016.


Pour le pilote montréalais, c’était un choix évident : les deux ont commencé leur chemin avec la première équipe ensemble, il y a six ans.

« Je me suis demandé si j’allais prendre un adjoint ou pas, mais je me suis rendu compte que j’en avais besoin d’un par rapport à la façon que je voulais travailler, a dit l’entraîneur-chef Wilfried Nancy. Je voulais travailler avec quelqu’un qui me connaissait, qui sait comment je travaille et qui connait mes convictions, ainsi que le Club. »

À ce point-ci, le nom de Di Tullio est entré dans la conversation naturellement. L’ancien joueur fait partie de la fabrique du Club et était déjà en poste à l’Académie en tant qu’entraîneur-chef de l’équipe U23, après avoir occupé le rôle d’entraîneur-chef de l’équipe U17.

« Une des raisons que j’ai accepté le rôle, c’est parce qu’on voit le foot de la même façon, a expliqué l’entraîneur adjoint Jason Di Tullio. Mais plus que ça, ce sont les valeurs, sur le terrain et à l’extérieur du terrain. Pour moi, le foot, c’est l’intensité, l’émotion. Il faut aimer ce qu’on fait. Si on aime et on met cette intensité, c’est plus facile de comprendre l’identité du jeu. C’est la base. »

Le groupe montréalais a rejoint Di Tullio en Floride hier, l’entraîneur-adjoint étant revenu du Mexique, où il a représenté le Canada dans le tournoi de qualification olympique de la Concacaf, avec quatre joueurs du CF Montréal, Zorhan Bassong, Zachary Brault-Guillard, James Pantemis et Ballou Tabla. L’équipe nationale s’est rendue en demi-finale, mais n’a pas pu vaincre le Mexique pour confirmer sa place aux Jeux olympiques.


Di Tullio a servi en tant qu’entraîneur-adjoint aux côtés de l’ancien entraîneur-chef du Club, Mauro Biello, qui est maintenant à la barre de l’équipe U23 du Canada.

« J’ai eu la chance de voir quelques-uns de nos nouveaux joueurs, en plus de Ballou que je connaissais et de James avec qui j’ai déjà travaillé, a dit Di Tullio. Ça aide. Ils ont vu quel type de personne je suis. Je suis toujours honnête dans tout ce que je fais et ça va les aider à me comprendre dans mon travail. »

Le Club jouera deux matchs préparatoires cette semaine, contre le Tormenta FC, le 8 avril à 11h, et contre les Tampa Bay Rowdies, le 11 avril à 18h. Les deux matchs seront fermés au public et ne seront pas diffusés, donnant une opportunité à l’équipe technique de voir leur équipe dans un match compétitif.

Le CF Montréal commencera ensuite sa saison MLS le 17 avril à 13h au Inter Miami CF Stadium face au Toronto FC (TVA, TVA Sports, TSN, CTV, 91.9 Sports et TSN 690).